SOS Palm | Charançons rouges
16132
page-template-default,page,page-id-16132,page-parent,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-7.4,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.2,vc_responsive

Charançons rouges

La plaie du charançons rouges.

Le charançons rouges, ou Rynchophorus ferrugineus (Olivier, 1970), est un scarabée originaire de l´Asie tropicale, qui s´est étendue dans de nombreux pays contraires à leur aire de distribution naturelle dû au transport anthropique. C´est la énième démonstration des graves dangers qui augmentent le peu de contrôle commercial qui existent entre les différents pays, les grandes compagnies et les multinationales, avec les modernes possibilités du transport de marchandises en matière de volume et rapidité.

 

La plaie cause de graves problèmes phytosanitaires dans tous les endroits où il s´introduit. Dans notre pays il a déjà déclanché le signal d´alarme de tous les organismes à l´échelle de l´Etat chargés de la vigilance des frontières et la protection agronomique.

 

A cause de la carence de prevision, il y a eu de la défaillance dans les mesures préventives et il s´est distribué par toute la côte méditerranéennes, en étant difficile de les éradiqués. Comme il est habituel dans ces cas là, la nouvelle espèce se bénéficie car il n´a pas d´enemis dans les régions méditerranéennes qui limitent leur propagation.

 

L´insecte appartient à l´ordre des coléoptères (scarabées) et à la famille des curculionides (charançons). Sa grande taille, entre deux et cinq centimètres et couleur rougeâtre le font caractéristique. La larve perfore des galeries de plus d´un métre de longueur dans les troncs. Les palmiers préférés par les plaies sont les Phoenix Cannariensis, en attaquant aussi d´autres espèces comme la Phoenix dactylifera, Washingtonia, cocotiers (coco nucifera) et d´autres palmiers en moindre mesure. Quand ils sont affectés par la plaie, ils deviennent jaunâtres avec des taches, apparaissent des feuilles rongées et des pertes de liquides des vaisseaux intérieurs du palmier en provocant la mort du palmier affecté. (VOIR comment détecter la plaie). Le contrôle de cette plaie est compliqué à cause de la difficulté de la détection précoce, c´est pourquoi les traitements préventifs sont les plus utilisés. L´élimination des palmiers morts et la destruction du matériel est de vital importance pour éviter de nouveaux attaques aux palmiers adjacents.

 

Il est important de contrôler le dérangement des palmiers en jardinerie.

L´invasion dans la péninsule.

La plaie est apparue pour la première fois en Espagne en 1994, dans le littoral de Granada, à Almuñecar. Cette fois ci et les postérieures introductions dans certains points de l´Andalousie oriental, Murcia et Levante, est arrivé à travers de palmiers infectés provenant de l´Egipte et d´autres pays du nord de l´Afrique. Au début 2004, dans la communauté Valencienne ont sauté toutes les alarmes en détectant les premiers dommages sérieux causés par le charançon rouge. La Generalitat avait publié un ordre de déclaration officielle de la plaie et le Conseil d´agriculture, pêche et alimentation a tout de suite prit des mesures. Il était question de contrôler et éradiquer la plaie, en réalisant des inspections et des quarantaines, en détruisant des palmiers affectés en imposant des restrictions dans le commerce des plantes, en fermant l´entrée aux palmiers sans inspection, sans résultats effectifs. Actuellement elle est dispersée dans toute la frange méditerranéenne, par les bassins des rivières et sont arrivé même dans des endroits comme Galice ou Asturias.

 

Les îles ne se sont pas non-plus sauvés de ce désagréable hôte, qui plus est, dans les îles c´est le palmiers cannariensis celui qui se voit affecté, étant l´espèce autochtone. Ce bijoux de l´archipel est en danger si la plaie continue d´avancer. On ne sait pas quand est ce qu´elle c´est introduite pour la première fois, mais elle s´est déjà installée dans les îles de Fuerteventura et Grande Canarie.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.

ACEPTAR
Aviso de cookies